Lifestyle

A la rencontre de Kuniyoshi

15 octobre 2015

Exposition Kuniyoshi_affiche

Entre le retour des vacances (je vous prépare très vite un article sur ma destination de septembre) et les températures qui chutent, le mois d’octobre a eu raison de ma bonne humeur.

Pourtant l’automne à Paris a un énorme avantage : c’est le lancement de la saison culturelle ! Entre les pièces de théâtre, les concerts et surtout le florilège d’expositions, il y a de quoi meubler ces tristes soirées d’automne.

Heureusement, la bloggeuse Tokyo Banh Bao a eu la bonne idée de me le rappeler. La semaine dernière, elle m’a proposé de l’accompagner avec 9 autres de ses followers Instagram à une visite privée de l’exposition Kuniyoshi au Petit Palais.

Exposition Kuniyoshi_entree du Petite Palais

Exposition Kuniyoshi_statues entree du Petit Palais
Alors, je dois d’abord vous avouer que je n’avais jamais entendu parlé de Kuniyoshi. Ma connaissance des estampes japonaises s’arrêtait à Hokusai… Je me rends compte pourtant aujourd’hui de l’influence considérable qu’a eu cet artiste du 19ème siècle sur les auteurs de manga actuels ou dans l’iconographie du tatouage.

Nous avons donc été accueilli par la jolie Tokyo Banh Bao au Petit Palais, entièrement privatisé pour nous. La soirée, organisée par Sushishop, a commencé par une dégustation de leur nouvelle London box. En grande accro des sushis (et particulièrement de ceux de Sushishop), je l’avais déjà testé en début de semaine, mais c’est avez grand plaisir que j’ai retrouvé leurs nouvelles créations (notamment le maki thon/truffe, mon préféré). Le tout était accompagné des délicieux jus de fruit Alain Milliat.

Exposition Kuniyoshi_Interieur du Petit Palais

Exposition Kuniyoshi_London box par Sushishop

Exposition Kuniyoshi_London box par Sushishop maki tempura tartare thon

Exposiiton Kuniyoshi_Photo de famille

Mais stop, arrêtons de parler de nourriture pour nous concentrer sur l’art, que diable ! L’exposition, intitulée Fantastique ! l’estampe fantastique au 19ème siècle, s’organise en 2 parties. La première traite de l’estampe « visionnaire » de Goya à Redon. La deuxième partie, celle que nous inaugurions, se concentre sur l’artiste japonais Kuniyoshi, dont les œuvres sont présentées pour la première fois en France.

Exposition Kuniyoshi_entree de l exposition

L’exposition s’organise en 5 salles, selon les thématiques des estampes, chacune peinte d’une couleur vive. La première, intitulée Guerriers et Dragons, est pour moi la plus impressionnante. Elle regroupe des estampes épiques où des guerriers combattent des créatures fabuleuses. Tout l’art de Kuniyoshi se déploie dans cette première salle : l’artiste joue avec les formats et les cadrages, renforçant la force dramatique de ses œuvres.

La deuxième salle présente des portraits d’acteurs du Kabuki, le théâtre japonais traditionnel, qui par leur expressivité frôlent la caricature. Ensuite, suit une salle plus hétéroclite intitulée « Les plaisirs d’Edo » qui réunit des scènes de la vie quotidienne : scènes de loisirs ou représentations des saisons, belles jeunes filles ou enfants malicieux. La salle suivante se concentre sur les paysages. Enfin, la dernière présente des œuvres satiriques et humoristiques, notamment des portraits d’animaux anthropomorphes, qui dévoilent tout l’humour et la malice de l’artiste.

La scénographie très contemporaine, signée Didier Blin, met particulièrement en valeur les œuvres de Kuniyoshi. Des animations numériques, reprenant de façon poétique l’univers de l’artiste, ponctuent le parcours en y ajoutant de l’interactivité. La visite se clôt sur une petite salle décrivant le procédé technique de l’estampe avec une vidéo très instructive qu’on aurait sans doute aimé voir dès le début, pour prendre conscience de l’immense virtuosité de l’artiste et de ses imprimeurs.

Tokyo Banh Bao a proposé de finir la soirée avec une séance photo devant les œuvres. Vous imaginez ce que ça peut donner, 11 twittos/instagrameurs dans un musée vide ? En plus, notre jolie hôte a eu la bonne idée d’apporter son Instax et nous sommes tous repartis avec un souvenir d’elle. Super contente de vous avoir rencontré @Lanuitremue_ @melicoot @tit0urs @Elisa_Vanhoucke @benelie @jcvds_daughter @charlotte_rop @dadetvarta @elodyphamitus et bien sûr @tokyobanhbao !

Exposition Kuniyoshi_Seance photos avec Tokyo Banh Bao

Exposition Kuniyoshi_Seance photo

Exposition Kuniyoshi_Polaroid avec Tokyo Banh Bao

Exposition Kuniyoshi_Goodies sushishop

Pour finir, je ne résiste pas à l’envie de vous faire (re)découvrir le DIY d’Hilaydays qui propose de customiser un col de chemise avec la Vague d’Hokusai.

DIY le col Hokusai par Hilaydays

Et vous, quelles expositions avez-vous prévu d’aller voir cet automne ?

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.