DIY

DIY : shampoing solide

30 avril 2019

Ma dernière lubie ? Faire mes cosmétiques maison ! Après « dernière » n’est peut-être pas le mot adéquat, sachant que cela fait 4 ans que je fabrique ce shampoing 😉 Disons que c’est une lubie qui dure, et que c’est d’ailleurs pour cela que j’avais envie de la partager avec vous ! 

Ce shampoing est sous forme solide. On le frotte sur les cheveux comme on le ferait avec un savon pour le corps, et ça mousse ! C’est l’immense avantage de ma recette par rapport aux barres de shampoing du commerce : une belle mousse bien onctueuse qui permet d’envelopper toute votre chevelure, même si elle est très longue comme la mienne.

Matériel :

  • 50 g de sodium coco sulfate : tensioactif dérivé de l’huile de coco. Il se présente en petites boules d’un millimètre. Il mousse très bien mais peut être irritant chez certaines personne.
  • 50 g de SCI : tensioactif également dérivé de l’huile de coco, qui se présente sous forme de poudre. Il permet d’adoucir la formule par rapport au SCS mais ne peut pas être utilisé seul car la barre de shampoing deviendrait trop friable.
  • 15 g de poudre de shikakaï : derrière ce nom barbare se cache une poudre d’arbuste utilisée dans la tradition ayurvédique. Il aurait toutes les vertus : démêlant, fortifiant, favorisant la pousse des cheveux et luttant contre les pellicules. Ce qui est sûr c’est que mes cheveux sont beaux et brillants, mon cuire chevelu sain, et que j’ai réussi à espacer mes shampoings à une fois tous les 4 jours. Ce qui est un record absolu pour moi qui les lavais presque quotidiennement !
  • 30 g d’huile de coco : en plus d’apporter une odeur très agréable au shampoing, l’huile de coco permet de nourrir vos cheveux. Depuis que j’utilise ce shampoing, je ne mets plus de masque ou de démêlant.
  • 20 g d’eau : n’importe quelle eau, elle permet juste d’agglomérer les deux tensioactifs qui ne sont pas solubles dans l’huile.

Comment fabriquer un shampoing solide ?

D’abord, commencez par les précautions d’usage quand on fabrique des cosmétiques : nettoyer bien vos mains et tous les ustensiles. Les deux tensioactifs et le shikakaï peuvent être très irritants pour les voies respiratoires : l’idéal est de porter un masque et des lunettes de protection.

Mélangez le SCI, et le SCS avec la poudre de shikakaï. Ajoutez ensuite l’huile de coco et l’eau. Faites fondre au bain-marie en remuant jusqu’à ce que tous les ingrédients soient agglomérés. Il reste des petites boules de SCS visibles mais c’est normal.

Sans attendre que le mélange refroidisse, répartissez-le avec une cuillère dans trois moules à muffin.

Laissez reposer une quinzaine de minutes jusqu’à ce que le mélange tiédisse et fige un peu. Tapotez délicatement la surface avec les doigts pour l’aplatir et l’uniformiser.

Attendez quelques heures avant de démouler les palets. Laissez-les ensuite sécher au moins toute une nuit avant de les utiliser.

Et voilà ! Vous avez un shampoing doux pour vos cheveux, qui sent bon et qui est super pratique !

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Céline 30 avril 2019 à 20 08 46 04464

    Je cherchais justement une recette pas trop compliquée à tester pour remplacer les shampooings solides du commerce ! Merci 😉

    • Répondre Margaux 6 mai 2019 à 12 12 17 05175

      Cette recette est parfaite tu verras 😉

  • Répondre Marion 1 mai 2019 à 1 01 42 05425

    Merci pour le partage!
    Un petit muffin te fait combien d’utilisations en gros?

    • Répondre Margaux 6 mai 2019 à 12 12 15 05155

      Bonjour Marion,

      Difficile à dire… Je dirais au moins une vingtaine de shampoings. Sachant que j’ai les cheveux longs et que je les lave en 3 fois. Mais il faudrait que je compte avec plus de précision !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.